Journal

Tribulations d’une Parisienne en Chine, 1 milliard de chinois et moi… #yunnan #partie1

Ce post va être quelque peu violent, âme sensible s’abstenir et ouvrons le chapitre douloureux  des “Tribulations d’une Parisienne en Chine », où durant tout notre trip nous avons chanté à la cantonade 1 milliard de chinois et moi et moi… Ce fut un périple très singulier, il faut avouer… Et in fine, nous n’avons pas remercier Merlin l’Enchanteur, car nous avons un peu déchanté tout l’été. Ici et là bas, nous avons plutôt fait une étude sociologique sur les flux migratoires des chinois ou le tourisme de masse, que des vacances réussies. Pour en savoir plus, poursuivre le fil de mon histoire.

Pourquoi notre voyage en Chine nous a déçus?

Tous les sites visités (Xian , Zhangjiaje, Chengdu) étaient surpeuplés – je m’amuse à dire que nous avons passé nos vacances au musée du Louvre. Aucun chemin de traverse, nous étions obligés d’être dans les rangs, de suivre comme des moutons les bus à prendre, patienter 2 heures dans la file d’attente pour monter dans le téléphérique le plus long du monde, admirer avec 2000 personnes les soldats en terre cuite de Xian, etc… A ce propos, quelques sinologues remettent en cause la véracité de ce mausolée découvert par un fermier en 1974, en proférant que ce serait une pure création de Mao Zedong qui aimait se comparer à l’empereur Qin.  Sans parler des touristes chinois qui étaient loin de l’empathie et de la bienveillance. Dommage car les sites naturels sont très beaux mais gâchés par l’empressement des chinois d’en faire une sorte de parc d’attraction.

Cependant, une région a retenu notre attention, celle du Yunnan, au départ de la ville de Shangri La, avec la rencontre d’un personnage haut en couleurs, Constantin et sa ferme Liotard. Absolutely fabulous !

Le Yunnan, une des régions de Chine encore préservée par le tourisme (enfin çà dépend-çà dépasse)

Jour 1. Shangri-La

Shangri la s’appelle en fait Zhongdian. Shangri-la était en fait un lieu imaginaire décrit dans son livre “Lost Horizon“ un lieu imaginaire. En 2001, le gouvernement chinois a décidé de rebaptiser Zhongdhian, par Shangri-La. A voir : le monastère bouddhiste Songzanlin, surnommé aussi « petit Potala » de part son apparence, ou Ganden Sumtseling Gompa en tibétain. Construit en 1679 et  rénové de nombreuses fois,  il rassemble environ 700 moines et Lamas, qui vivent dans le monastère. Pour ne pas mourrir idiot, sachez que le centre de la roue de la vie, illustrée par des grandes fresques murales, à l’entrée des temples, symbolisent : l’ignorance, la haine et l’avidité.

Monastère Songzanlin

En attendant les moines prier

Vie de moine

Affinage du fromage pour les moines

Un ange passe,. Satnam Wahe Guru.

Déjeuner au Flying Tigers Cafe, dans le Old Shangri-La. Cuisine française avec un petit twist tibétain; Sans le savoir, nous allions déjeuner dans le restaurant de Constantin et Guillaume, notre future famille d’accueil de la Ferme Liotard.

Flying Tigers Cafe. Hongxue Gallery, 78. Shangri-La

Dîner avec vue au Sonsgtam Lodge. M Gallery. Cuisine tibétaine traditionnelle;

Songstam Lodge. MGGallery. Xian de Shangri-La, Xian de Dêqên, Yunnan, Chine . Songstam MGallery

Dormir dans un ancienne maison tibétaine, au Songstam Lodge Lv Gu, ayant appartenu au fondateur de l’enseigne “ Songstam Lodge“. Situé près du monastère Songzanlin , il abrite quelques chambres traditionnelles, à l’étage. Après l’ascension de quelques marches raides, vous voici emmitouflés dans vos chambres douillettes. Attention au mal de l’altitude. Un seul conseil : boire beaucoup ! et s’abreuver du délicieux elixir, du thé au gingembre. En cas de mal à la tête incessant, shooter vous à l’oxygène. Des bouteilles sont à disposition à l’entrée. Rester au moins deux nuits pour s’acclimater à l’altitude.

Songstam Lodge. Possibilité de faire le “Boutique Tour“ – Circuit – road trip dans le Yunnan avec hébergement dans les maisons tibétaines. Songstam Lodge

Jour 3-Jour 6. La ferme de Liotard

Départ pour la ferme Liotard… Petite marche de santé… dans les montagnes avant d’arriver dans notre camp de base. Etant donné que mon fils Mathis, a le mal de l’altitude, nous n’avons pas pu participer au programme initial “Caravane Premium“, un bivouac de luxe au coeur des montagnes du Yunnan. Nous avons quand même goûter au duo truculent Constantin et Guillaume, qui conscients d’apporter leur petit supplément d’âme, ont crée une expérience unique et insolite dans les montagnes de Tintin au Tibet. Deux chambres d’hôtes vous attendent chez Tintin ou les tentes, les fameuses Bell Tent installées dans la cour de la Ferme. Les seules célébrités de la ferme, étant les yaks, les chiens tibétains, les vaches et nous… Enfin ! on avait trouvé notre no-go-zone ! Bienvenue à la Ferme Liotard, un petit paradis caché au fonde la Righa Valley.

Le saviez vous? La démarche de Constantin, dit Tintin pour les intimes, est d’inscrire la ferme et sa caravane dans la lignée des caravansérails, de la tradition muletière du Tibet et ses régions limitrophes et bien évidemment de rendre hommage aux grands explorateurs des années 30/40… A l’époque, l’Aventure pouvait s’écrire avec un grand A. Hommage à l’infortuné Liotard qui fut tué dans une embuscade sur le col du Kham. Mais aussi à l’explorateur  Joseph Rock qui ne se déplaçait jamais sans sa caravane de vingt-six mules, ses dix-sept hommes de main ou encore sa vaisselle, bibliothèque, mobilier voire sa baignoire! Marcher dans les traces de Dutreuil de Rhins, Bonvalot, le prince Henri d’Orléans, le commandant d’Ollone, Bacot, Ward, Hedin, Prjevalski… et par extension les modernes, Priscilla Telmon et Sylvain Tesson,etc… Suivre mot pour mot les jolies pensées de Constantin et partager : Voyager est un art ! Place à la féerie d’un campement pour prendre la première place des plus belles nuits d’étoiles!

La Ferme Liotard. Sur les pas de Tintin au Tibet

 

Jour 5- Premier jour de bivouac ici dans le cadre du tour “Caravane Light ou Premium“. Marche jusqu’au lac…, depuis la ferme Liotard.

Ci-joint le programme de la Caravane Light ou Premium.
– Premier jour – Nuit à 3690m
Départ de votre hôtel pour rejoindre la Ferme Liotard où débute notre aventure. Traversée de la plaine de Righa et ascension du premier col à 3 748 m. Nuit sur l’Alpage du Moine à 3 690 m. (3h de marche, 8 Km)

– Deuxième jour -Nuit à 3750m + passage de deux cols
Ascension entre deux cols, entre  3 900 et 4 000 m, puis marche avec vue sur les grands sommets, tel que le Kawakarpo de la chaîne de Yading, Campement à l’Alpage du Muet à 3 750 m. (6h de marche, 15 Km)

– Troisième jour -Nuit à 3750m + passage d’un col à plus de 4000m
Direction le lac sacré d’Aboudje, avec au programme une marche en boucle de 18 kms et un majestueux pique nique. Retour au campement. à 3 750 m. ( 8h de marche)

– Quatrième jour – Marche + transfert hotel
Sur le chemin du retour, user vos souliers et votre dernier souffle à travers rivières et alpages,où il n’est pas rare de croiser des yaks ou moutons gardé par des femmes bergers.  (6h de marche, 17 Km )

Jour 6- Diner chez l’habitant

Nous avons eu la chance d’être reçu par les voisins de Constantin, qui vivent dans son ancienne maison; La nourriture était excellente et les sourires de la partie. Tashi Delek   བཀྲ་ཤིས་བདེ་ལེགས།. Bonjour… Bonsoir en tibétain.

Jour 7

Se remettre de ses belles émotions et retourner sur ses pas, direction une autre ville du Yunnan, Lijiang. Là encore, les touristes et échoppes touristiques ne manquaient pas, mais heureusement nous étions protégés  dans le bel écrin de l’hôtel Aman. ON pourrait résumer la philosophie Aman, ceci n’est pas un hôtel mais un art de vivre, de voyager, de méditer…

Amandayan. 29 Shishan Rd, Gucheng Qu, Lijiang Shi, Yunnan Sheng, Chine, 674199. Amandayan

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

2 Comments

  • Belly Oct 19, 2017

    Très belles photos – même si tu sembles un peu déçu au début, Tes impressions me donne envie d’y être –
    Merci Ingrid d’avoir été aussi franche –

    • Ingrid Bauer Oct 20, 2017

      Pas facile d’être franche car c’est toujours délicat de trancher… mais c’était un voyage assez déroutant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les voyages d'Ingrid

Les voyages d'Ingrid