Journal

Tokyo 24 hours. Japon #2

Tokyo 24 hours, un parcours incontournable, à faire à deux, entre amis ou en famille et partir à la recherche du temps retrouvé. Lost in Tokyo 東京, se perdre 24 heures dans le dédale des ruelles de la grande nippone, où la majestueuse forêt de buildings laisse apparaître des petites pépites d’adresses,  dont j’ai le secret. Flâner dans l’incontournable mais aussi le singulier, une promesse s’échappe… un parcours inédit se dessine… Belle de jour, on la suit, on la traque, des coups de coeur d’adresses à partager sans modération. Un itinéraire bien pensant, bien pensé, vous en rêviez? Et bien c’est chose faite, trêve de paroles, me voilà muette prête à me jeter à l’eau, à vous en mettre plein les mirettes. Prêt à décoller pour le chapitre n°2 spécial Tokyo, anciennement Edo?

Lost in Tokyo, vue de nuit © photos alizee bauer

Lost in Tokyo, vue de nuit © photos alizee bauer

9H00 : Yoyogi Park

Le matin, flâner au dessus du quartier d’Harajuku et assister aux mariages traditionnels dans le plus grand sanctuaire shintô dédié à l’empereur Meiji et à l’Impératrice Shoken, sous l’ère Meiji (1868-1912), le temple Meiji Jingu. Ici et là, la fraîcheur et sérénité du lieu, nous offrent comme une bulle d’oxygène et de paix dans ce monde de brutes… Le shintô étant avant tout le culte voué à la nature et qui à travers les Kami, divinités célestes, transcendent l’ordinaire, à l’instar de la religion animiste. Sous des arbres, de jeunes mariés se disent oui pour le meilleur ou pour le pire, et sans aucun voyeurisme, nous assistons à la scène. Selon la tradition, le « shinzen kekkon »  ou mariage shinto signifie en japonais « mariage devant les divinités ».  Le mariage dure 30 minutes environ – 3 étapes distinctes sont orchestrées par un prêtre, assisté de femmes « Miko », femmes habillées en rouge et blanc :

– Une procession des jeunes mariés suivi d’un « Shubatsu », prière avec offrande.

– Le partage de saké, le fameux « San San Ku Do » 三々九度 – 3 fois 3 ou les 3 premières gorgées de saké

– Puis une clôture de la cérémonie, le « shinshoku »,  sur une distribution d’offrandes symboliques, données à Kami (la voie des divinités), trois brindilles de « Sakai », un arbre auquel on prête la vertu de relier les hommes aux dieux.

Veiller à bien regarder le calendrier shintô, car les mariés sont disposés à dire oui, un jour de bon augure. Checker sur le site si c’est le cas.

Yoyogi Park. 1-1 Yoyogi Kamizono-cho. Shibuya-ku. Ligne JR Yamanote. Harajuku-sortie Omotoe Sando. Meiji Jingu

Entrée principale du Yoyogi Park  © photos alizée bauer

Entrée principale du Yoyogi Park  © photos alizée bauer

La purification au temple © photos alizée bauer

La purification au temple © photos alizée bauer

©alizee-bauer-tokyo-3

Les tablettes de prières © photos alizee bauer

©alizee-bauer-tokyo-4

Meiji jJingu Temple © photos alizee-bauer

 

11H00 : Takeshita Dori

Contraste ultime, avec une plongée dans la ruelle de Takeshita Dori, à quelques encablures du parc. Portrait en images d’une ville animée, par les jeunes ados de la rue la plus célèbre de Tokyo. `

Takeshita Dori. Bazar à ciel ouvert. Ligne JR Yamanote. Harajuku. Sortie Takeshita

©alizee-bauer-tokyo-5

Takeshita Dori © photos alizee bauer

Takeshita Dori © photos alizee bauer

Takeshita Dori © photos alizee bauer

12H00. Rocket Gallery

Petite galerie kawaii dotée d’une belle programmation artistique, son credo? Ceci n’est pas une galerie, mais une chambre où l’art contemporain se met en scène sans manière.

Rocket Gallery.6-9-6 Jing Mae. Shibuya-Ku-Tokyo. Ouvert de 12h à 20h. Rocket

Mention particulière pour la galerie Design Festa. Présente dans tous les guides comme LA galerie avant-gardiste. Lorsque j’y suis allée, c’est à dire en aout 2015, la programmation était pour ainsi dire faible voire quasiment inexistante. Bien se renseigner avant d’y aller, même si l’architecture du bâtiment est intéressante. Les différentes petits espaces sont loués par des artistes de l’art expérimental.

Design Festa. 3-20-2 Jingumuae. Shibuya-Ko. Design Festa

 

Design Festa Gallery © photos alizee-bauer

Design Festa Gallery © photos alizee-bauer

 

13H00. A to Z Cafe

Niché au 5ème étage d’un immeuble improbable, situé dans le quartier de Omotesando, non loin du concept-store Spiral Market (à voir aussi). Ce café avec vue est le fruit de la collaboration entre l’artiste Nara et le studio de design Graf. On déambule dans ce vaste espace avec au centre un mini-chalet en bois dont les murs sont tapissés de l’artiste. Drôle de rencontre dans un lieu pas comme les autres. Pour le déjeuner, un menu unique présenté sur un plateau-bento. Attention les serveurs ne parlent pas anglais.

A to Z Cafe. Niveau 5. 5-8-3 Minami-Aoyama. Minato-ku. A to Z Cafe

 

©alizee-bauer-tokyo-11

tokyo-A-to Z café

 

15H00. Safari photo

On retrouve notre guide d’un genre nouveau, David Michaud, photographe. Sa spécialité? Un safari-photo dans la jungle de Tokyo. Immersion à vélo, dans le quartier électronique de Akihabra, puis dans une entreprise dotée d’une rizière et de champs de laitues, dont la philosophie est de travailler dans un univers green, où les esprits phosphorent tout en se relaxant dans un espace dédié au végétal. La salle des signatures de contrat se fait sous un plant de tomates, paraîtrait-il que l’odeur de la tomate amadoue les signataires et les détend.

Tokyo Safari. David Michaud. Visite du Tokyo secret

 

Portrait de vie dans les rues d'Akihabara

Portrait de vie dans les rues d’Akihabara

Portrait de vies dans les rues de Akihabara

Portrait de vies dans les rues de Akihabara

Tokyo secret © photos alizee bauer

Tokyo secret © photos alizee bauer

 

19H00. Yoyogi Village

Première gorgée de bière dans le beer garten du très beau restaurant Code Kurkku, à la lueur des bougies et sous les arbres tombants, aux faux airs d’une jungle. Concert de jazz à la clé. Possibilité de rester dîner dans l’excellent restaurant, à la cuisine italienne, si le coeur vous en dit.

Code Kurkku. Yoyogi Village. 1-28-9 Yoyogi. Shibuya-ku. Code Kurkku

 

©alizee-bauer-tokyo-14

Béer garten

©alizee-bauer-tokyo-15

21H00. Hotel Emanon

Tout beau tout neuf, ceci n’est pas un restaurant, un concept radical où depuis la salle principale en bois clair, on admire la cuisine artisanale, faite devant nous rien que pour nos papilles. L’avantage est que ce restaurant est situé derrière le Cerulean, ce qui est non négligeable…pour les guests du Cerulean.

Hotel Emanon. 7-1 Nanpeidaicho, Shibuya-ku. Hotel Emanon

 

©lesvoyagesdingrid-japon-2015-7

Ceci n’est pas un Tokyo hôtel

©lesvoyagesdingrid-japon-2015-6

©lesvoyagesdingrid-japon-2015-9

©lesvoyagesdingrid-japon-2015-10

©lesvoyagesdingrid-japon-2015-11

 

  

Escapade dans le quartier de Kichioji

Direction le musée Ghibli, pour les fans absolus du maître du dessin animé japonaise, Hayao Miyazaki. Si vous avez aimé l’exposition sur les layout du studio qui lui était consacré au musée d’art ludique de Paris, allez y !! Compter 2 heures pour une visite globale, où au delà d’une retrospective de son travail, on traverse son bureau, où il animait ses chefs d’oeuvre. A la fin de la visite, ne zapper pas la dernière séance dans le cinéma du studio. A l’aller prendre le chatbus depuis la station de métro Mitaka et sur le chemin du retour, déambuler le très beau parc d’Inokashira et regagner la station de métro Kichioji. Compter environ 20 minutes pour le retour. Profiter pour flaner à Kichioji et découvrir les petites échoppes gourmandes ou design égrenant les ruelles du quartier. Un quartier en devenir.

Ghibli Museum. Pour réserver sa visite au musée Ghibli

Le parc près du Ghibli Museum

Le parc près du Ghibli Museum

 

Préparer son voyage au Japon

Se déplacer au Japon : se munir d’un mini-modem de carte 3G et acheter une carte « Japan Travel sim » , ainsi vous pourrez faire du wi-fi dans toute la ville et vous déplacer via google maps. Car n’imaginez pas une seconde que le GPS japonais fonctionne. On vous dit de rentrer le numéro de téléphone japonais, encore faut-il avoir le téléphone de tous les endroits à visiter.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 Comments

  • Sandrine Nov 16, 2015

    J’aime beaucoup le safari-photo avec votre ami photographe. On distingue toutes les choses les plus exotiques pour nous à voir à Tokyo. On se croit dans une autre temporalité, c’est toujours aussi bluffant, malgré tout ce qu’on peut lire et voir sur la culture nippone.

  • toubkal voyages Déc 06, 2015

    Merci d’avoir partager cet article! C’est très utile! Je vraiment aimé le lire! Continuez ce bon travail!

  • Nipponrama - Blog sur le Japon Août 17, 2018

    Tes photos sont vraiment sympas. Le parc d’Inokashira à côté du musée Ghibli est un endroit charmant rarement visité par les touristes.

    • Ingrid Bauer Août 18, 2018

      oui ce voyage était un de mes plus beaux souvenirs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les voyages d'Ingrid

Les voyages d'Ingrid