Journal

Bhoutan secret #3. Voyage d’une parisienne au royaume du bonheur

Bhoutan secret, voyage d’une parisienne au royaume du bonheur, suite et fin d’une chronique d’une félicité annoncée. Nous voici dans les derniers jours de notre périple inédit et insolite au coeur d’un royaume encore méconnu. La plupart des personnes, à qui vous dites, : “je pars au Bhoutan“, vous regarde l’air étonné, pour ne pas dire désabusé voire circonspect… “Mais quelle drôle d’idée?“ ou “Mais c’est où le Bhoutan?“… Toutes ces réactions ou ignorances virevoltantes me réconfortent dans l’idée qu’il faut que j’aille explorer cette terre presque inconnue. Je dis inconnu… mais le temps nous rattrape… Ceux qui s’intéressent à la royauté et leurs “vie ma vie“ ou encore ceux qui adoubent Stephane Bern, pourront découvrir sur leurs tabloïds favoris le jeune prince d’Angleterre, William de son petit nom et sa Barbie-princesse, Kate Middleton , en voyage d’agrément en Inde puis au Bhoutan.. On annonce leur voyage en avril prochain, affaire à suivre. La princesse du Bhoutan est souvent comparée à sa majesté anglaise. On la surnomme “la Kate du Bhoutan“, ceci explique cela.  Etrange coïncidence…. voici que quelques mois après la naissance de X, fils héritier du Jigme Khesar Namgyel Wangchuck  et de Jetsun Pema Wangchuck, une autre actualité qui risque de défrayer les chroniques mondaines. A bon entendeur salut, voici mes dernières pérégrinations dans un Bhoutan secret.

paro-tiger'snest-lesvoyagesdingrid

Les drapeaux de bon augure flottent dans l’air du bhoutan, au loin se dessine les roches du monastère Takstang

Lundi 1er mars, le royaume des phallus sacrés

Petite montée d’une colline pittoresque où est perché le temple  Chime Lakhang, appelé communément le  temple de la fécondité.  Edifié par le saint bouddhiste Lam Drukpa Kunley populairement connu comme le “fou divin“. Ne vous étonnez pas si vous voyez des phallus peints sur beaucoup de façades de maisons ou encore enrubanné dans les temples. Au Bhoutan, le phallus est sacré. On lui attribue un rôle protecteur et son origine viendrait de ce divin fou, Drupa Kunley, moine venu du Tibet au XVème siècle faire les 400 coups et briser les tabous. Le langage divin de  Drukpa se conjugue à coup de sexes, d’abus d’alcools et de mauvais coups faites aux démones, afin d’enseigner “la non-dualité“, comme l’exprime Françoise Pommaret, chercheuse au CNRS dans l’excellent article du site rue89. Un moine provocateur révoquant toutes notions de morale et pourtant il était là pour importer le bouddhisme. Loin des clichés d’un Bhoutan sage…Le temple Chime Lakhang, attire toutes les femmes désireuses d’un enfant et le jour où elles enfantent, le nom de leur progéniture commence toujours par les prénom “Drupka“, en guise de remerciement.

Chime Lakhang. Punakha. Reportage sur le temple de la fécondité dans l’émission“Faut pas rêver. France3“

Moulin à prières et offrandes. Temple de la fécondité Punakha

Moulin à prières et offrandes. Temple de la fécondité Punakha

J3-punakha-lesvoyagesdingrid-30

Temple pour les prières destinées à fécondité

Ecole de moines . Chimi Lhakhang

Ecole de moines . Chimi Lhakhang

J3-punakha-lesvoyagesdingrid-27

Séance d’apprentissages. Moines à Punakha

J3-punakha-lesvoyagesdingrid-24

Jeune moine en train de réciter ses prières. Punakha

Mardi 2 mars. Grimper au 7ème ciel , dans le nid du tigre

La carte postale du Bhoutan !!!! We did it! Et oui, malgré mes réticences aux voyage à typologie “tour eiffel“, je me suis quand même laissé entrainer, mais sans regret, non je ne regrette rien…. Cette ascension est une sorte de rédemption ou de randonnée anti-toxines où une fois arrivée, on se sent comme nettoyée, lavée, et aussi rincée par la fatigue. Au moment où je descendais puis gravissais les 800 marches pour atteindre le fameux “Tiger’s nest“ ou le monastère de Taktshang, je me suis répétée 108 fois le mantra “Om mani parme um“, mantra de la compassion. L’ascension jusqu’au monastère Taktshang, peut se résumer à : 2 heures de montée plus ou moins ardue, dans la forêt, sur des chemins de sables ou de petits rochers, quelques arrêts techniques  « point of view“ avec au passage, des clic-clac de photos, le roulement d’un moulin à prières, l’allumage d’une bougie dans la “candle house“, une dégustation de riz soufflé dans du lait de yak, une descente et ascension de 800 marches qui nous mène vers 3120 mètres d’altitude,  700 mètres au dessus de la vallée de Paro. La légende raconte que Guru Rinpoché alias Padmasambhava et vice-versa, arrive à cet endroit sur le dos d’un tigre et qu’il médita pendant trois ans, trois mois, trois semaines, trois jours et trois heures, il était une fois au VIIIème siècle. Depuis, tous les trois ans, un moine s’isole dans cet ermitage, un frère lui apporte nourriture et eau tous les jours, sans le croiser ou lui adresser un regard. Arrivé au monastère, on dépose chaussures, appareils photos, caméras, sac à dos, vestes….et on part à la découverte des 7 temples et de la tannière du tigre. Séquence émotion quand quelques moines (en tenue civile) se mettent à prier dans le temple, où nous étions en train de nous recueillir. Un retour “pingres in the nose“… depuis la tannière sacrée :  1H30 dans la joie et la bonne humeur, avec à l’arrivée un cortège de marchandes ambulantes à éviter à tout prix.

Top départ pour l'ascension

Top départ pour l’ascension du Tiger’s nest

 

La moitié du chemin. Ascension  du monastère de Taktshang

La moitié du chemin. Ascension du monastère de Taktshang

Portrait en chemin . Monastère de Taktshang

Sourire du Bhoutan secret . Monastère de Taktshang

 

Candle House, la maison des bougies

Candle House, la maison des bougies

C'est un monastère accroché à la colline, on y vient à pied... Monastère de Taktshang

C’est un monastère accroché à la colline, on y vient à pied… Monastère de Taktshang

J5-paro-tiger-nest-lesvoyagesdingrid-18

Entrée du monastère de Taktshang

J5-paro-tiger-nest-lesvoyagesdingrid-17

Attention notice !!!!Monastère de Taktshang

J5-paro-tiger-nest-lesvoyagesdingrid-22

Petite fresque de Guru Rinpoché

J5-paro-tiger-nest-lesvoyagesdingrid-21

Offrandes. Sur le chemin du monastère de Taktshang

Lunch aux petits oignons, les pieds dans le plat ! sans Gilles Pudlowski à l’Uma Paro… L’Uma Paro, souvenez vous, c’est 29 chambres, avec villas privées les plus exclusives du Bhoutan, car dotées d’un emplacement privilégié dans la vallée de Paro. Un style intemporel combinant l’artisanat local et l’humeur contemporaine de COMO. Au menu du jour, des cours de yoga, des massages holistiques réconcilateurs avec vos muscles courbatus, des recettes de cuisine à s’en damner au restaurant Bukhari et quelques bivouacs / escapade dans la nature himalayenne créées sur demande.

Uma Paro Bhoutan par COMO . PO Box 222 . Par Bhoutan. Tel: +975 8 271597 . Réservations: +975 8 279999. email: res.uma.bhutan@comohotels.com. Uma Paro

Lunch Restaurant Bukhari Ulma Paro

Lunch Dumping veggie. Restaurant Bukhara Ulma Paro

J5-paro-tiger-nest-lesvoyagesdingrid-30

Halte shopping Paro

Devanture de magasin Paro

Le bazar de Paro

 

Mercredi 3 mars

Escale à Delhi puis retour vers Paris (post à suivre pour les adresses à Delhi)

Aéroport de Paro

Aéroport de Paro

Survol Himalaya de Delhi à Paro, Flight KB205 Druk air

Survol Himalaya de Delhi à Paro, Flight KB205 Druk air

J6-survol-himalaya-lesvoyagesdingrid-16

Survol de la chaine himalayenne. Bhoutan secret, I love u.

 

4 Comments

  • Le Yin Mai 16, 2016

    Tes photos nous font rêver. ca donne envie de plonger dans tes photos…
    Merci

    • Ingrid Bauer Jan 13, 2019

      Je n’ai fait que regarder et capter le bel instant que je vivais . La nature à l’état pur. Mais merci pour vos compliments;

  • BERNARD MANTEAU Jan 04, 2019

    Bonjour, merci et bravo pour ce carnet. Nous projetons de partir 15 jours en octobre 2019. Nous avons fait le « tour du monde » en individuel et redoutons la présence d’un guide au Bhoutan…Aviez-vous mis votre voyage au point avec l’agence locale depuis la France ? S’était-il occupé des vols ? en venant de Delhi faut-il être à droite ou à gauche pour photographier ? Sur vos photos l’Himalaya semble bizarrement à droite du vol.
    Merci infiniment de nous répondre.
    Bien cordialement.

    • Ingrid Bauer Jan 13, 2019

      bonsoir. désolée pour ma réponse tardive, mais je viens de voir votre message. Pour le Bhoutan, c’est moi qui avait pris les billets. Ce guide j’ai 100% confiance en lui, mais si vous ne voulez pas passer par lui, vous pouvez aussi réserver les hôtels et leur demander un chauffeur + guide, mais le coût sera différent. Pour l’Himalaya, ces images ont été prises au retour, donc à droite. Bon voyage, vous ne le regretterez pas . C’est infiniment magique ! le Bhoutan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les voyages d'Ingrid

Les voyages d'Ingrid