Journal

Olafur Eliasson, sous les feux de la rampe

Fév 09, 2015

Olafur Eliasson sous les feux de la rampe à la Fondation Louis Vuitton. Trois raisons pour que lumière soit faite sur cet artiste de génie.

1- Découvrir ou re-découvrir le vaisseau de Frank Gehry. Prouesse architecturale certes, mais qui m’a un peu déçue personnellement. D’extérieur, les voiles en verre déployées prêtent à une certaine poésie, mais la rivière manque de propos onirique. Peut être lui manque-t-il une japan touch. L’intérieur est constitué d’espaces intimes, un peu labyrinthiques. Je vous encourage tout de même à vous y rendre et faire votre propre opinion.

2- Une exhibition hors norme, Contact, qui transcende l’espace, l’univers, les perspectives… un véritable voyage multi-sensoriel, dans l’espace où on perd tout repère, spatio-temporel et visuel, où l’homme est placé dans un contexte tel, qu’on oscille entre ombre et lumière ou présence et absence. Une

3- Une exposition, dont la scénographie épouse l’architecture du lieu et nous invite à expérimenter en direct le travail d’un artiste lumière de génie, à l’instar de notre grand maître à tous, James Turrell. Pour information, le studio d’Olafur Eliasson, situé à Berlin, compte 85 personnes, dont des artisans, techniciens spécialisés, architectes, historiens d’art, web-designers etc… Une petite entreprise au service de l’art majeur.

Exposition Contact. Fondation Louis Vuitton. 8 Avenue du Mahatma Gandhi, 75116 Paris. Tel : 01 40 69 96 00Jusqu’au 16 février. Billets à réserver impérativement sur le site, pour éviter la longue file d’attente. 

Les voyages d'Ingrid

Les voyages d'Ingrid